2012, l'année des "cyber-indignés"

Par Gaële Joly / le 05 janvier 2012
2012, l'année des "cyber-indignés"
2011 a vu naître chez les Hackers des revendications politiques. En 2012, le cyber-activisme devrait évoluer et se renforcer sur le terrain, selon un rapport de la société Mc Afee.

 

En 2011, Anonymous a fait irruption dans l'agenda politique mondial. La nébuleuse a soutenu le printemps arabe en s'attaquant aux gouvernements sur la toile, que ce soit en Tunisie, en Egypte, en Lybie ou en Syrie. Partout sur le Web, les pirates informatiques égrainent leur message vidéo. Celui-là s'adresse au président syrien Bachar el-Assad. 

 

 

 

L'Iran attire aussi les foudres d'Anonymous. Le 23 avril dernier, le compte Anonymousworldwar3 diffuse cette vidéo en soutien au peuple iranien.

 

 

« Vous avez le droit de vous battre pour la liberté d’expression et d’information. Anonymous sera a vos cotés », dit la vidéo.

Pour venir en aide au peuple iranien, Anonymous lance des attaques par déni de services (DDoS attack), pour bloquer les sites Internet du gouvernement. En avril dernier, l'un de ces hackers nous accorde, en exclusivité, cette attaque en direct sur un site iranien.

 

 

Si les opérations à caractère politique se sont multipliées en 2011, la nébuleuse a, par ailleurs, connu des dissensions.

François Paget est chercheur de menace chez l'éditeur de solutions antivirus Mc Afee, et l'auteur du rapport annuel 2012 sur les menaces informatiques, publié le 28 décembre dernier. D’après lui, « les Anonymous devraient cette année, se rapprocher du mouvement des Indignés et des Occupy aux Etats-Unis ». 

 

 

A l'approche de la Présidentielle en France, « les cyber-activistes devraient faire parler d'eux », selon François Paget, « en s'associant avec les Indignés de la Défense ». Dans une vidéo parue en septembre dernier, Anonymous France prédit des mois difficiles au gouvernement Sarkozy.

 

 

A lire :

« Anonymous, peuvent ils changer le monde ? », Frédéric Bardeau et Nicolas Danet, chez fyp éditions, invité de la matinale du Mouv le 5 janvier 2011.

 

Par Gaële Joly / le 05 janvier 2012

Commentaires