Israël Palestine, espoirs brisés

le Reportage de la Rédaction Vendredi 13 septembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Israël Palestine, espoirs brisés
Le 13 septembre 1993, les accords d'Oslo ouvraient la voie aux négociations et posaient les bases d'une autonomie palestinienne à 5 ans. Vingt ans plus tard, le processus de négociations est dans l'impasse et la situation sur le terrain ne fait qu'empirer. C'est le sujet de "Broken Hopes", un webdoc sobre et sombre.


Cécile de Kervadsoué a rencontré les auteurs de Broken Hopes. Cliquez ci-dessus pour écouter son reportage.

Il est des images qui accèdent directement au statut d'icône. Celle-ci en fait partie. Septembre 1993, après des mois de discussions secrètes entre négociateurs israéliens et palestiniens à Oslo, les deux parties signent une déclaration de principes à Washington.

Encadrés par Bill Clinton, le premier ministre Israélien Yitzahk Rabin et le chef de l'OLP Yasser Arafat accomplissent un geste historique.

Journal de 20h / 13 septembre 1993.

Les accords d'Oslo posent les jalons d'une résolution du conflit. Ils font renaître l'espoir d'une paix durable entre l’État d'Israël et l'OLP (Organisation de Libération de la Palestine.) La signature prévoit le retrait des forces israéliennes de Gaza et de Cisjordanie et l'établissement progressif d'une autonomie palestinienne limitée.

Largement soutenue par la communauté internationale, cette tentative de réconciliation sera mise à mal deux ans plus tard, avec le durcissement des deux parties sur le statut de Jérusalem et la question du terrorisme. En 2000, le début de la seconde Intifada anéantit tous les espoirs de paix au Proche Orient.

Oslo, héritage liquidé

Vingt ans plus tard, que reste t-il des accords d'Oslo ? Comment vit-on dans les territoires occupés ? L'espoir d'une paix durable est-il encore possible ? Questions posées dans Broken Hopes, un web-documentaire  réalisé par le photographe Cédric Gerbehaye et la journaliste Eva Sabbagh pour le compte de l'ONG Action Contre la Faim. Un voyage interactif que le Mouv' vous offre ici même.

Depuis quelques mois, un nouveau processus de paix est en cours sous la houlette des américains, mais personne n'y croit plus vraiment. Interrogé par l'Express, Uri Savir, négociateur israélien à l'époque d'Oslo regrette un manque de volonté politique côté palestinien depuis la disparition d'Arafat.

Scepticisme partagé par les opinions publiques. Selon un dernier sondage en juin dernier, deux tiers des Israéliens et des Palestiniens ne croient pas ou peu en la création d'un Etat palestinien.

Reportage pour le Mouv' de Cécile de Kervasdoué.

Commentaires